Outils du site


paroles:trotskids

Paroles

Trotskids

Le chéri de ces dames

Des Champs Elysées à Neuilly Premier clin d'oeil, elles ont compris Je suis aux rombières délaissées C'que l'goupillon est au curé

J'assouvis leur désirs secrets Debout, sur le ventre, sur le dos 100 sacs sur la table de chevet Je n'ai plus une minute de repos

Gigolo, Gigolo, voilà tout mon drame Ce n'est pas toujours rigolo D'être le chérie de ces dames

Femmes de toubibs, fille d'avocats Elles me tombent toujours dans les bras des ménopauses à consoler Petites bourgeoises à initier

Gigolo, Gigolo, voilà tout mon drame Ce n'est pas toujours rigolo D'être le chérie de ces dames

Viendra le jour où un mari me prenant sur le fait d'un coup de rasoir ce vieil aigri Sectionnera ma belle quéquette

Gigolo, Gigolo, voilà tout mon drame Ce n'est pas toujours rigolo D'être le chérie de ces dames

Furonculé

Sans prévenir il est apparu… Plus gros que la plus grosse des verrues Au beau milieu de ma figure… Je voudrais qu'il soit déjà mûr

Boule de pus sur mon nez ! Je suis Furonculé ! (x2)

Violet, marron, jaune à la fois Il est mon orgueil et ma joie Pour le masquer - pas d'artifice Il trône sur mon appendice

Boule de pus sur mon nez ! Je suis Furonculé ! (x2)

Et j'attends avec impatience D'exploser cette protubérance Devant les filles je serais fier De faire gicler le liquide vert !

Boule de pus sur mon nez ! Je suis Furonculé ! (x2)

Fier à Bras

Tu veux faire le fier à bras !!

Un rocker, blouson noir Te colles une beigne il se marre Tu te lèves, hors de toi Une baffe tu te rassois Tu t'dis, la politesse J'vais lui apprendre en souplesse Tes quat'potes vont t'aider Mais ils viennent de s'arracher

Ecrases toi Fier à bras Fermes la !

Ce soir comme dans un rêve ???? te tend ses lèvres ??? grand Marnier Qu'tas fait semblant d'avaler T'as claqué quarante sacs Pour monter ta p'tite baraque Mais au moment d'assurer T'es complètement incendié

Ecrases toi Fier à bras Oh fermes la !

Ecrases toi Fier à bras

Ecraseur, arriviste, T'es toujours en tête de liste L'air de vouloir éclater Ton joli costard cintré Pour les autres pas d'espoir Quand tu l'ouvres, grand connard Ramènes un peu moins ta gueule Tu t'retrouveras pas tout seul

Ecrases toi Fier à bras Casses toi !

Ecrases toi Fier à bras Oh fermes la !

Gueule D'enfer

Je sent comment ça m'es impossible De vivre comme les autres gens Je suis vraiment indescriptible Aussi difforme et repoussant Toujours on me montre du doigt J'ai beau essayer de me cacher Les enfants hurlent quand ils me voient J'aimerais tant les étrangler

Laid ! Je suis laid ! J'ai l'air d'une image de l'enfer

Ma mère est morte en me mettant au monde Je ne lui ai pas pardonné D'avoir conçu cette chose immonde Lui avoir permis d'exister Quasimodo Elephant Man Ne m'arrivent pas aux chevilles Je n'peux pas approcher les femmes Je fais fuir les petites filles

Laid ! Je suis laid ! J'ai l'air d'une image de l'enfer

J'ai bien essayé d'en finir En me balançant sous un train Mais j'en suis sorti encore pire Une sorte de déchet humain Les autres ne peuvent plus s'empêcher De vomir en me regardant Si seulement j'inspirais la pitié Ce serait bien moins salissant

Laid ! Je suis laid ! J'ai l'air d'une image de l'enfer

Si laid ! Je suis laid ! J'ai l'air d'une image de l'enfer

M.S.T

Yeeeeeaaaaahhhhhh !!!!!!!

Je suis un fana du plumard Mais je ne peux pas faire l'amour Sans me rendre compte un peu plus tard D'un petit incident de parcours Morbaques, chaude pisse ou chancre mou Je n'ai pas pu les éviter Ces d'moiselles s'insinuent partout Les terrifiantes M.S.T

M.S.T !! (x2) Je baise dans l'insécurité M.S.T !! (x2) C'est l'angoisse de prendre son pied

Mon sexe est un tube de mayonnaise Que je presse en serrant les dents Le toubib me dit très à l'aise Ca arrive à des milliers de gens Toutes ces ignobles maladies Grouillant sous les rapports malsains Bouillon de culture dans ton lit La désinfection n'y change rien

M.S.T !! (x2) Je baise dans l'insécurité M.S.T !! (x2) C'est l'angoisse de prendre son pied

L'insalubrité des vagins Ne me rebute en aucun cas Me soigner ça ne sert à rien J'y retourne avec plus de joie Leur ignoble odeur me ravit Je la hume avec délice Je sais que je finirais ma vie Mutilé par la syphilis

M.S.T !! (x2) Je baise dans l'insécurité M.S.T !! (x2) C'est l'angoisse de prendre son pied

Pas De Voyous Dans Mon Bar

Lorsque nous sommes entrés dans le troquet Toutes les têtes se sont tournées vers nous On désirait juste boire un godet Mais le patron est devenu comme fou

Et il a hurlé Pas de voyous dans mon bar !! Ils ont protesté Tirez vous sans faire d'histoires !! Et n'y remettez plus les pieds !!

Nous lui avons expliqué patiemment Que ça faisait dix fois qu'on nous jetait Que s'il ne nous servait pas immédiatement On aurait du mal à ret'nir Felipe

Et il a hurlé Pas de voyous dans mon bar !! Ils ont protesté Tirez vous sans faire d'histoires !! Et n'y remettez plus les pieds !!

Et il a hurlé Pas de voyous dans mon bar !! Ils ont protesté Tirez vous sans faire d'histoires !! Et n'y remettez plus les pieds !!

Secoues Plus Fort

Tu as dû sûrement comme moi te poser la question, Ne le prends surtout pas mal c’est un truc à la con, Tu viens de boire 18 bières sans trop forcer, Et il te prend c’est normal l’envie de te soulager, Alors tu fonces aux toilettes direction l’urinoir, Tu pisses pendant 2 minutes c’est le super panard, Tu es sûr de toi et tu sifflotes en remontant le zip, Mais sais-tu que la dernière goutte est toujours pour le slip.

R/ Secoue plus fort il en reste encore (x2)

Les dames ont tout de suite compris qu’il était bien plus sage, D’avoir en permanence un petit kleenex dans leur bagage, Messieurs la nature injuste nous a constitués, De telle sorte qu’il est inutile de nous essuyer.

R/ Secoue plus fort il en reste encore (x2) Il en reste encore…

Cette chose ignoble dure depuis l’aube de l’humanité, Et bien malin qui saurait dire quand çà va s’arrêter, Au siècle de la conquête spatiale j’espère que ce poème, Fera se pencher les chercheurs à fond sur le problème, On a essayé tout tenté il n’y a rien à faire, Plus qu’à retourner au bar boire une dizaine de bières, Mais les glandes vont nous revenir avec les oreilles bleues, Un homme qui termine dans son slip n’est pas un homme heureux.

R/ Secoue plus fort il en reste encore (x2)

paroles/trotskids.txt · Dernière modification: 2014/04/30 15:51 (modification externe)