Outils du site


paroles:orduresioniques

Paroles

Ordures Ioniques

Une once de gloire

En soumission d'ma patrie J'ai gardé cette étiquette Transformée en croix gammées Sans fierté pour l'unité Je pense plus à mes ennemis Et aux promesses de faux poètes Que je pense à m'bagarrer En compagnie de mes alliés

Y'a trop de fierté Pour notre nationalité! (x2) Manque de fierté Envers nos personnalités Envers notre unité!

Incapable de s'estimer À travers différents peuples Complexe d'infériorité Fier caché parmi les siens Incapable de se démarquer D'une société multi-ethnique Je préfère les coups de triques Qu'on sache que j'suis pas éduqué!

Quelle faiblesse que le pouvoir S'il est appliqué ainsi S'il faut régner par la peur C'est qu'on n'a pas confiance en lui Quelle connerie que vos histoires Si être nazi s'applique ainsi S'il faut régner par la mort C'est qu'on n'a pas une once de gloire!

100 Cultures

Peu importe la couleur Peu importe les croyances Ce qui se passe en dedans C'est une amitié immense Quel que soit ton bonheur Ou quels que soient tes malheurs Tout ça passe par le même sang Peu importe ta couleur!

Je n'm'amuse pas à tuer Pour les couleurs de nos drapeaux Je n'm'amuse pas à tuer Pour des couleurs de peaux

Pourquoi y a-t-il trop de gens Qui s'contentent d'être ignorant Qui s'limitent à des frontières Et battre ce qu'il y a derrière Pourquoi y a-t-il tant de temps Gaspillé en critiquant Déclarant des foutues guerres À ceux qui marchent sur nos terres

La terre est un pays Ce sol est notre patrie Mais certains n'acceptent pas Qu'on s'adapte au climat Mais eux c'qu'ils ont choisi C'est la suprématie Ils n'auront pas la chance De vaincre les différences!

Tu n'choisis pas ta famille Et encore moins ton pays Comment peux-tu en vouloir Aux autres juste pour notre gloire La Souris avait chanté “Nous sommes tous des étrangers” Je n'vais pas les contester Mais je crois qu'personne ne l'est

Héritage

Nous n'sommes pas venu jusqu'ici Que pour la bière et nos amis Nous y avons resté des années Toujours ensemble on a chanté On y poursuit toute une histoire Et encore nous y sommes ce soir On y a passé tout notre temps Et défendu de notre sang

Les idéologies D'une scène qu'on fait partie Des rêves de liberté Des paroles d'unité

Ceux qui sont passés avant nous Se seront battus jusqu'au bout Pour faire survivre c'qu'ils ont créé Et nous en faire les héritiers Ce qu'ils ont crié avant nous Ce qu'ils ont gagné tous debout C'est le droit de chanter tout haut C'est la gloire d'avoir une histoire

Maintenant qu'c'est toi qui est là À l'avenir c'est toi qui mènera Cette bande de jeunes fous déchaînés Qui n'vivent que pour en profiter Maintenant qu'nous tous nous sommes là Espérons qu'tu n'oublieras pas Tes idées croyances et musiques Résonnant en bruit nostalgique

Vaudreuil (La balade des banlieues)

C'est à chacun notre zone Là où on vit ce que l'on prône Notre jeunesse se déroule par ici Ces endroits où l'on grandit Où on fait vivre la folie Les concerts la musique et les sorties On s'est tous fait emmerder Par la police de nos quartiers Durant l'adolescence des survoltés J'suis de l'ouest et toi de l'est Du nord au sud on est c'qui reste Notre banlieue se souviendra de nous

C'est de là qu'tout est parti Premier amour de notre vie La liberté la fête et les amis Les périodes de haute-tension Les colères et libres expressions Ont été de nos sources d'inspiration On a les meilleurs moments Où on était au commencement Mais on a sûrement aussi les plus chiants Les aventures sous les ponts Avec François et les keupons Rigoler boire un coup et faire les cons

Toi aussi tu m'raconteras Le jour venu c'que tu vivras Dans la zone à laquelle tu te raccroches On vieillit tous quelque part Et on a chacun nos histoires Je crois toujours qu'il nous en reste à voir!

Le troubadour

J'ai fait le tour du monde Et partout j'ai baisé Les brunes et les blondes Au creux des fossés J'ai baisé les grenouiles Enculés les crapeaux Qui me suçaient les couilles Le soir au bord de l'eau C'est la reine d'Angleterre Qui traversait les mers Pour voir si les Français Baisaient mieux qu'les Anglais Ah saperlipopette Y a trente-six positions C'est encore la levrette Qui remporte le ponpon!

C'est le trou-baba C'est le troubadour Qui baise la nuit HÉ! Qui baise le jour C'est le trou-baba C'est le troubadour Qui baise la nuit et le jour Le troubadour!

C'est la reine d'Autriche Qui sur un canapé Se fesait plotter les miches Par un jeune Français Et neuf mois plus tard Oh chose inattendue Se rendit qu'compte qu'son ventre Était plus gros qu'son cul

C'est la reine d'Espagne Qui dit à son mari Oh j'aime le champagne Mais je préfère ton vit Ce soir sous les tonnelles Mon petit Alphonso Je te taillerai une plume Pour mettre à ton chapeau

C'est la reine d'Italie Qui avait l'jet si puissant Qu'elle arrose la Serbie Par-dessus les Balkans C'est l'empereur de Siam Qui était impuissant Y faisait jouir sa femme Par deux éléphants blancs

Nous mourrons tous pauvres

Ce soir j'me fais tous les amateurs Mettre le paquet moi j'en n'ai pas peur Ca m'arrive jamais d'être ruiné Le monde à la rue j'ai pas pitié

Ma vie est un pari Oh gage-tu avec moi Juste pour savoir que tu perdras cette fois Ma vie est un pari Mais t'as pas l'coeur pour ça Juste pour savoir que j'suis plus brave que toi

Le pognon ça ouvre les portes à tout Parraîtrait que tout l'monde a un prix Mais si tu paies pas j'porterai les coups Ta pauvre famille sera la cible

Si un jour j'ai des remords Pour les gens qu'j'ai foutu dans la merde Ce sera sûrement le jour de ma mort J'aurais dû prévoir que j'pouvais perdre!

Ma vie est un pari Oh j'gage pas avec toi Juste pour savoir que perdre c'est dur pour moi Les paris c'est fini J'ai plus l'coeur à ça Juste à savoir que je n'mourrai pas roi!

==== Ainsi soit-il ==== On se lève ce matin Penser à s'amuser et peur de rien La journée va s'dérouler Jusqu'à ce soir! Fête à boire dans le noir Une bande de réservoirs à bière ce soir À plus tard dans c'concert Aux cris de guerre!

RAGE! Au fond de moi BIÈRE! Au fond de toi FIERS! Ensemble on se libère SAGE! C'est pas de moi BIÈRE! Sortant de toi FIERS! Ensemble c'est pas d'hier

C'est sur cette scène que nous chantons Et c'est avec vous que nous marchons Cette chanson est un hymne À notre estime! On n'veut pas être six pieds sous terre On tente de respecter toutes nos grand-mères Mais on gueule avec vous Un peu partout!

On peut puiser de bonnes idées Mais on revient toujours sur l'unité On n's'amuse qu'avec toi Car on est là! Plusieurs ont tout laissé tomber Peut-être sont-ils déjà crevés Alors on est débile Ainsi soit-il!

Prière d'un punk rockeur

Tous les dimanches matins J'me rends avec entrain à l'intérieur D'la maison du seigneur C'est les deux mains liées Ensuite agenouillé le remerciant De c'qu'ils nous a donné!

Tous les dentistes et les fascistes La boulimie l'anorexie Le sida ou bien la chlamydia Les dictateurs les arnaqueurs Tous les vendeurs et les violeurs Tous les pécheurs et puis le mal de coeur!

C'est p't'être à vous d'réaliser Ce qui est en train d'se passer Vous avez peut-être oublié Celui qu'vous devez remercier Merci mon Dieu!

Pour toute une heure de temps Chaque jours de la semaine et à voix haute Je prie le Tout-Puissant Je lui demande comment Il peut en faire autant avec si peu Voyez ouvrez les yeux!

Tous les pions et leurs canons Micro-ondes télévision Les cons du front de la nation Les ministères les fonctionaires Les dépressions grâce à l'hiver Forces policières et la reine d'Angleterre!

Je reviens peu à peu D'une transe de religieux Maintenant je sais qu'il m'répond de son mieux Je n'ai rien vu ni entendu J'n'ai rien senti jusqu'ici Mais j'sais qu'il nous a envoyé

Jeux vidéos et casinos Tout un gros lot de mafiosos La Gestapo et troubles intestinaux Les guitares électriques et les bombes atomiques Et puis surtout les ordures ioniques! C'est p't'être à vous d'réaliser Ce qui est en train de se passer Vous avez bien fait d'oublier Celui qu'vous avez remercié Pour tant d'années! (x2)

==== La paix publique ==== HÉ! J'reviens d'la grosse journée qui s'termine en veillée HÉ! J'les ai interpellés ils vont tous arriver HÉ! Tout le monde dans mon appart' c'est pas une partie d'carte HÉ! C'est à fond la musique et les vosins paniquent!

La police elle est partie Toute la ville elle est partie Ils s'en viennent tous par ici (X2) Tous pour assiéger mon abri!

HÉ! C'est pas demain la veille que la nuit sera vieille NON! Mais c'est demain très tôt qu'j'les aurai sur mon dos OUI! Mon punk rock est à fond mais on n'est pas des cons HÉ! En tout cas pas assez pour être déjà couché!

HÉ! Pour pouvoir s'amuser on doit s'barricader HÉ! Sinon c'est guerre civile dans cette putain de ville SOIT! Nous vieillirons ensemble dans la joie du silence DONC! Faites-le si vous voulez j'viendrai vous déranger!

Névrotiques

Dans la rue quand j'vous rencontre J'vous dit bonjour comment ça va Mais j'me fous bien de la réponse Et pour entrer dans mon jeu Vous n'avez qu'à dire oui et toi Alors il n'y parraîtra pas! J'ai énormément d'amis Mais j'parle dans le dos de tous ceux-ci Et j'm'attire les faveurs ensuite J'ai deux voitures, quatre télés Six téléphones et une piscine Mais je déteste vivre à crédit!

Je vis comme on m'l'indique Je suis un névrotique Et aussi le roi d'la critique Ca s'répandra encore Vous serez sûrement d'accord C'est pire en Amérique du nord

Je crois toujours et en tout temps Qu'tout est faute du gouvernement Mais j'vote pour les mêmes constamment J'travaille très fort pour ma retraite Et quand tout ceci est chose faite Rien à faire reste qu'à mourir! J'suis malheureux à quarante ans Mais j'sais vraiment pas pourquoi J'me demande c'que jai fait pourtant Les marginaux ont l'air des cons J'ai aucun style vestimentaire Et j'suis jaloux d'ceux qui en ont!

Je suivais très fièrement les modes C'était super mais aujourd'hui J'me trouve con d'les avoir suivies Pour moi c'est le monde à l'envers J'veux voir l'été durant l'hiver Et j'veux skier durant l'été! Je crois qu'il nous faut une armée Pour s'protéger des autres contrées Mais j'comprends pas qu's'ils en n'ont pas Personne n'aura à s'protéger Moi j'veux jouer à la loto Pour avoir les bons numéros Et avoir tout et ne rien faire! (x2)

Les aventuriers

Ils ont rêvé de parcourir les mers Ils ont rêvé de voir les pays Ils ont rêvé durant de longs hivers Ils ont rêvé sous les vents sous les pluies Qu'un jour enfin ils pourraient naviguer Voir des pays des tempêtes et des quais

Et les voilà partis de villages en villages Sous le soleil d'été pour ce long voyage Les ancres sont levées les voiles sont gonflées Vous les verrez passer les aventuriers

Vous les verrez descendre des rivières Sur des radeaux qui n'ont rien de vaisseaux Vous les verrez matelots et trouvères Chantant le soir près d'un feu de bouleaux Et chaque jour laisseront derrière eux Des chants des rires de la joie plein les yeux

Repartiront demain ou l'an prochain Se lanceront sur la mer de la vie Se souviendront des radeaux des copains Se souviendront des joies et des ennuis Vivront alors la plus grande aventure Vivre sa vie du vent plein les voilures

L'heure juste

L'épidémie court les rues Ils courent vers vous ils sont en vue C'est pire que des politiciens Ce sont les médias qui ont faim! Certains voudront des vérités Mais d'autres veulent vous utiliser Faire bonne figure dans les journaux Plutôt passer pour un idiot!

Toi là-bas Qu'est c'que tu m'veux? J'voudrais t'poser quelques questions Si tu oses Pour un bonne cause! Je n'te répondrai pas grand chose C'est fantastique! Pour le public? Car on inventera de toutes pièces! Réputation? Sans importance! J'répondrai plus c'est ma dé-ci-sion!

Tous les gens ne veulent qu'entendre Ce qu'ils ont déjà entendu L'hypocrisie les nourrira À bas notre réputation! Tous les gens ne veulent que lire Ce qu'ils détestent et fait frémir De leurs nouvelles ils s'abreuveront Croyant que c'est notre opinion

Tes paroles seront déformées Tes pensées seront remodelées On passera pour des imbéciles Nous croyant vraiment si fragiles! Tous ces reportages falsifiés Nous ont donné l'image de marque Du punk-hippie au skin raciste Nous frapperons sur d'autres noms!

La pénitence

La fois où t'as revu tes parents Ils étaient deux mètres sous tes pieds T'étais aussi presque enterré Mais pour ta soeur tu devais être père Un peu trop jeune pour un tel enfer Tu devais grandir dans c't'univers Tu n'avais plus une seule once de graisse Faut pas voler par politesse Tu t'tires quand même avec la caisse T'es encore un adolescent Mais plus assez pour tes erreurs C'est triste mais faut payer maintenant

Avoir passé tant d'années incarcéré Rien à manger et sans abri Une belle leçon d'vie Ce besoin qu'on a de survivre Une loi instinctive Quand viendra le temps de sortir Faut s'attendre au pire

C'était seulement une question d'temps Pour qu'tu subisses le bon traitement Au moment venu tu seras battu C'est alors que tu recevras Ton billet pour séjour pénal Et pour les sensations anales T'as regardé trop d'télévision Pour ta tentative d'évasion L'délateur a crié ton nom Tu t'retrouve dans les catacombes C'est pas vraiment mieux qu'dans la tombe Tu reverras jamais c'foutu monde!

Après six ans t'en es sorti T'étais disons catatonique Vive la prison vive la folie T'as retrouvé ton délateur Et t'es devenu son agresseur Retour en tôle dans quelques heures C'était pour toi l'preuve finale De cette vie qui t'a fait si mal L'instinct d'survie c'est pas normal T'as tous les chefs d'accusations Tu cuiras en chaise électrique Et oui finis les coups de triques!

Vive les punks

23 années depuis '77 Et les punks n'ont toujours pas splittés Ils continuent à gueuler Contre toute forme d'autorité (x2)

Contre la montée de la répression Contre le droit à la nation Contre le chef de l'extrême-con Agissez agissons! Combattons l'autorité Sous toutes ses formes administrées Ne laissez jamais manipuler Ni votre esprit ni vos idées Schizophrénie étatique Aucune idée politique Les mots d'ordre de ces enculés Éliminer et expulser

N'arrrêtons pas de se rebeller D'autres suivront pour la liberté Vivre libre n'est pas illusoire Vive le noir la couleur de l'espoir Ni frontière ni nation Ni armée ni prison C'est ce que nous voulons Alors nous l'aurons!

Sommes-nous vaincus?

Je suis hanté par des idées Fuyant avant d'être étouffé Voyant mes frères emprisonnées Perdant toutes leurs veines trouées

Nos rêves de liberté vaincus Errant dans ces ruelles en vues D'une répugnante solitude Jeunesse en voie d'extinction!

On laisse tomber toutes nos idées Vous n'avez aucune liberté Où est passé celui en vous Qui s'battait pour c'qu'il croyait

Génération invincible D'aucune lois nous sommes sensible Troublons les nuits de cette cité Battons-nous pour une cause risquée

Celle qui nous révolte à fond Non-respect à ceux qui'en ont pas Nous sommes les sauvages de la nuit Silhouette qui n'suit q'ses pas!

J'nous vois devenir des vieux cons Et oublier c'que l'on prônait De la vieillesse nous mourrons Oubliant jeunesse de liberté

Nous n'serons mieux que personne Si nous nous détruisons Levons tous nos bras ensemble Et renaîtra une unité!

C.C.M.U.V

C'est l'armée qui défend Les nations de la terre Le général prétend QU'il faudra faire la guerre! Défends la patrie Bats-toi à la mort Les riches du pays Seront couverts d'or! Bonsoir chéri je suis parti Me suicider pour mon pays C'est cette lettre qui te dira Que c'est idiot d'être soldat Un avenir assuré Quand tu es dans l'armée La marche militaire Et la mort à la guerre

Bien payé Pour être condamné Continue jusqu'au bout Finit dans un trou! Réjouis-toi de tes mains Qui massacre ton prochain Ensuite, t'iras mieux Prospère parmi eux!

Croyant être fort Armé de tes fusils T'entraînes la mort Pour une bande d'abrutis!

Tu as trouvé ta vie En prenant ceux des autres Soldats je peux aussi Bien m'emparer des vôtres!

Surtout obéi Au président raté Qui contrôlait ta vie Et te l'a dirigé!

Mon amant silencieux

J'ai un .45 dans un tiroir Car j'ai très peur le soir En occident faut s'protéger De tout ce monde qui veut ton blé

Des maniaques qui veulent ta mort Des violeurs qui veulent mon corps J'dois éliminer tous ces dingues C'pour cette raison q'j'achetée un flingue

J'n'ai aucune confiance dans les keufs Protéger, servir c'est d'la foutaise Ils me prennent tous pour une meuf Que des mecs qui veulent d'la baise

Y'a des tueurs en série Qui veulent pas qu'j'me mette au lit Le monde est devenu cradingue C'pour cette raison qu'j'ai un .45

Quand j'm'en vais au bureau Je l'apporte dans ma sacoche Au cas où mon patron Voudrait changer d'approche

Et par les nuits de grand froid Je l'apporte sous mes draps C'est mon amant silencieux Et grâce à lui je me sens mieux!

Paranoia dans l'irréalité

Neuro-végétal Pris dans un monde banal Tu crois pouvoir t'échapper Grâce à l'irréalité Avec ton nez poudré Et tes bras troués

Ankilosé, brutalité Perdu dans tes pensées Tu regardes les choses passer Sans jamais te sentir concerné Par ces discours anarchisés Que tu as tant aimés

Paranoïa dans l'irréalité

La mescaline dans le nez Tu veux pouvoir rêver L'héroïne dans les veines Tu crois oublier tes peines Aveuglé tu es Devant ces méfais

Destruction cérébrale Gibelotte mentale État végétal Concentration carcéral Tu es toujours perdu Toujours sans but!

La saga des ordures

Hommage à toute la jeunesse À ses prouesses et ses faiblesses Hommage à tous les partys Et les concerts pour s'exprimer

Hommage à nos policiers Qui aiment nous sentir oppressés Hommage à tous mes sarcasmes Et choix d'interprétations vastes Hommage à tous nos anciens Qui ont déjà placé les chiens Et préparé notre arrivée Pour continuer à les faire chier

Hommage à la scène locale Qui fait cracher nos cordes vocales Hommage à tous les coups de trisques Buvons à la santé des flics! Hey!

On a toute la vie C'est faux parce qu'on vieillit Travailler au lieu de fêter. Paye des contraventions Pour toutes tes infractions On doit s'ranger ou écoper

J'emmerde tous les fonctionnaires Les merdes par terre, les presbytères J'emmerde ceux qui suivent la mode Punk d'un mois dans l'garde-robe

J'emmerde ceux qui s'prennent au sérieux Croyant qu'c'est bon d'devenir vieux J'emmerde aussi les parents Qui barrent le frigidère aux enfants

J'emmerde en plus les sénateurs Meilleurs ronfleur qu'entrepreneurs De toute façon, on s'en fout Ils creuseront leur propre trou

J'emmerde le fait qu'not'chemin Soit tracé jusqu'à la fin J'emmerde la conformité De devoir suivre sa destinée! Hey!

Je salue tous les enfants Que j'peux pas aider sans argent J'salue à coups de bottes sur les dents Tous les parents batteurs d'enfants

Mais je salue les groupes locaux Qui boivent toujours une goutte de trop Salut aux contrôles policiers Qui donnent feu vert aux émeutiers!

J'salue aussi tous les petits bars Où on sort le vendredi soir Où l'on fait sortir la violence Tous ensemble sur le plancer d'danse

Je salue tous les inspirés Qui ont des idées pour les chanter Et j'salue tous les prisonniers Qui ont des idées pour s'évader! Hey!

Soir et

Ces soirées de déchaînés À rigoler comme des tarés C'est à croire que c'n'est qu'du passé

C'pas eux, les lois, que tu croiras Et crier on continuera Et moi on n'm'aura pas ha! ha!

Camouflé dans les ruelles L'ombre a effacé les rebels Char brûlé par des cocktails

Si on es tous des abrutis Pour tous ces pions de flics pourris On passe par dessus et on rit

Cette rue, Mère adoptive Ces folies qu'elle nous fait vivre Sensation forte, réalité C'est elle qui nous aura élevé Fuyant comme des délinquants De tout flic bourré d'armements Discipline de soldats déments

Nous sommes surement que des rats Tous hypocrites envers l'État Se foutant bien de leurs tracas

Faut toujours prendre nos précautions Quand on veut passer à l'action Sinon on s'retrouve en prison Ces soirées de détraqués À boire la paye de la journée Fêter n'est jamais du passé

Ceux qu'on voit rarement dans le jour Entourés d'amis et d'amour Solidarité pour toujours

Maintenant la loi est trop sévère Te punira toi et tes frères Et empêchera nos nuits prospères. Hey!

Fais-là toé, j'vais continuer À fêter et à m'faire aller Moi, maître de mon identité

La vrai famille se trouve ici Tous entourés de nos amis La rue se remplira cette nuit!

Progéniture d'ordure

Paroles par D. Gastro des “Bons à Rien” Disponible via le livret de l'album “Advienne que pourri”.

Engagez-vous, rengagez-vous

Engagez-vous Ma gang de fous Dans l'armée canadienne

Ohé! Ohé! Dans l'armée canadienne

Les caporals sont des mentals Dans l'armée canadienne Les capitaines ont des grosses bedaines Tous les sergents n'ont pas de dents Tous les soldats sentent les vieux bas Les généraux font des films pornos Tous les cadets sont des épais

Engagez-vous ma gang de fous Dans l'armée canadienne!

==== Les 1001 épreuves du prétenthlon ==== J'suis coureur de premier ordre Suivez la piste, non au désordre N'ayez crainte, j'suis plus rapide

Je suis boxeur de championnat Présentez-vous et on verra Je vais vous arranger vot'cas

Je suis la meilleure des nageuses Et je me présente aux finales Pour moi c'est quequ'chose de banal!

Au tennis, je suis le roi Toutes les filles sont après moi Bien sûr, j'me présente au tournoi

À bas les plus forts Et à bas les plus faibles On laisse tomber la gloire À bas les plus forts Et à bas les plus faibles Nous, on a rien à foutre de vos victoires.

Moi, j'fais juste tenir le flambeau J'passe vraiment pas pour un pro Et les filles me trouvent pas beau

J'lève les poids et haltères 800 livres, y'a de quoi être fier! Y'a pas juste la tige qu'y'est dure comme fer!

Moi, j'fais dans le biathlon Ski, fusil et trajet bidon J'suis l'idole de ma région

Je m'en vais à Barcelone J'ai besoin d'testotérone Pour sprinter le final run

À la lutte je suis un pro J'ai battu Bam Bam Bigelow En lui donnant une claque dans le dos

J'suis le drogué de service Je ne cache aucun d'mes vices Stéroïdes pour être en lice

Seule goaleuse d'la ligne nationale J'suis carrée, j'ai ben du poil Chewbacca avec des pads

Moi, j'fais juste partie d'la foule Les olympiades, je trouve ça cool Mais j'me demande c'est où Séoul

Beer is good!

Le menu de la journée Trois caisses de bière comme entrée Des camarades toutes la soirées On va continuer à tanker Des bagarres pour s'amuser Des p'tites cracks pour s'écoeurer La soirée vient d'commencer Avec la richesse de l'amitié

C'est la fête comme hier On l'a fête avec une bonne bière C'est la fête comme hier On lève le coude, la tête par en arrière

Personne n'est placé pour nous juger Il n'y a pas de honte à s'amuser Pis si s'faire du fun c'est se saoûler Alors j'suis parti pour la soirée

J'monte sur scène pour le crier C'est notre seule chance avant de crever On a une seule vie pour hurler Toujours la rage d'être surveillé.

Ce soir on boit notre liberté Et on a rien à s'reprocher On a plus rien sur la conscience Sauf une belle soirée qui commence

Une soirée sans mescaline Juste une couple de shooter en ligne Pis ça coûte rien d'essayer Demain sera une autre journée

Merci!

C'est un M, un E, un R C'est un C avec un I Rassemblez toutes ces lettres Et vous y trouverez: MERCI, MERCI, MERCI!!!

paroles/orduresioniques.txt · Dernière modification: 2014/04/30 15:51 (modification externe)