Outils du site


paroles:oeilpouroeil

R.A.C

Ils ont transormé les quartiers populaires En zone de combat ultra sécuritaire Fini la tristesse des cités ouvrières V'la la loi du plus fort pour cacher sa misère

Pour toutes ces filles que t'as pointé Pour toutes les victimes agressées En réponse a ta violence La violence des skins de France

Pas question que j'tolère ces comportements Pas question que j'cautionne de tels agissements Pas question de racisme ni d'actes de nazillons Mais une reponse sauvage face à une agression

Pour toutes ces filles que t'as pointé Pour toutes les victimes agressées En réponse a ta violence La violence des skins de France

R.A.C. Rock Anti Cailleras ! A coup de batte à coup d'savate Ote toi d'la avant que j't'éclate R.A.C. Rock Anti Cailleras ! A coup de barres à coup de claques J'entends déjà tes os qui craquent Tes os qui craquent !

Oeil Pour Oeil

Safari

Des rombières emperlousées Enfourées de la tête aux pieds Des radasses décolorées Chez Ripolin vont se maquiller Je viens de faire un safari Au nord-ouest de Paris Nec plus ultra parisien Putain de quartiers rupins ! Des minets encravatés Vont au burlingue pour s'pignoler En lunettes noires dans le métro Qu'on crame recdi qu't'es un blaireau Je viens de faire un safari Au nord-ouest de Paris Y'a pas un rade, pas un troquet Juste des salons de thé ! Les mousmées sont plutôt bonnes Suffit d'aimer le silicone Mais juste un conseil pour arquer Briques tes bagouzes, sort ton chéquier Je viens de faire un Safari Au Nord-ouest de Paris Pour le coin j'étais trop ripoux J'faisais un peu faute de goût

Marylin

Marylin tortille du cul sur le boulevard Exhibe ses nibs pour que s'excitent les braquemards Marylin tapine pas pour des prunes Ou pour des pines, il lui faut d'la brune ! Une shooteuse, un bout d'citron Une cuillère et du coton Même si t'es prète a calancher T'as une vieille soif à étancher ! C'est sûr qu'sur elle y'a plus un oeil pour s'poser C'est peut être morose elle est couperosée Pour l'aborder, faut sortir de zonz et oser Ou se payer un chibre de deputé Une shooteuse, un bout d'citron Une cuillère et du coton A toi c'qui t'faut c'est que ça pète Hiroshima dans ta tête ! Un beau soir on a retrouvé Marylin Pécou en bouts concaves dans un parking Plus besoin de came, plus besoin de baise Elle est répartie éparse au Pêre Lachaise

Perpète

Sur le mur de sa piaule Y'a des posters de fions Qui lui collent encore la gaule Lui font frémir les roustons Mais dès qu'il mâte dehors Il ne trouve pour seul décor Que de délicieux matons Et un splendide mirador Sur le bras il a encré Juste histoire d'ne pas l'oublier Le si doux prénom De cette chienne de liberté Le roi du mawashi Est enchristé à vie Y'a toute sa peau pour te raconter Qu'il a une vie pour regretter Sur le cou il a tatoué Une hirondelle delavée Pour qu'elle s'envole, c'est mal barré Y'a trop d'chaines pour l'entraver Perpète, t'as pris perpète !

A Boire !

J'me suis tondu tout petit Pour chercher les ennuis Pour foutre le bordel Et niquer le système Moi mon trip je l'assume Je baise, je bois, je fume J'passe mon temps à faire la fête J'pète la vie avant qu'elle me pète Et toi, je sais pas en quoi tu crois Moi je bois ! Qu'on vienne pas me gonfler Me dire “Faut adhérer!” L'militantisme estudiantin J'laisse ça aux bourgeois de demain ! Toutes ces croix gammées Ces faucilles, ces marteaux Ont fait de vous des moutons Suivant le troupeau Et toi, je sais pas en quoi tu crois Moi je bois ! Vos délires me font bien rire Vos barricades multi-directionnelles Les néo-nazes, la gauche plurielle Y'a franchement rien à choisir Entre-tuez vous une fois pour toute Pour des lacets, une partie de foot Mais moi je ne choisirai pas Entre la peste et le choléra Et toi, je sais pas en quoi tu crois Moi je bois

Dictateur

Faire toujours mieux que les autres Mis en place par des baltringues La torture et l'holocauste S'ils ne veulent pas obéir S'ils n'en font qu'a leur tête Je suis un grand dictateur Comme adolf et pinochet Je m'inspire de leurs massacres Faire toujours mieux que les autres Y'en a eu d'autres avant moi Ils sont maintenant dans des bouquins Si au peuple je laisse le choix Il mangera plus dans ma main Je les traiterai plus comme des chiens Je suis un grand dictateur Comme pol-pot et pinochet Je m'inspire de leurs massacres Faire toujours mieux que les autres Même si un beau jour je meurs Assassiné ou de ma belle mort Des jeunes reprendront le flambeau Crâne zéra et chars d'assaults Croix gammée, faucille, marteau ! Je suis un grand dictateur Comme staline et pinochet Je m'inspire de leurs massacres Faire toujours mieux que les autres

Mesrine

Il avait le physique et l'apparence Du commun d'ses semblables Un penchant pour l'ultra violence Bref un rien irritable un zest de violence Une pulsion d'érotisme N'aies pas la malchance De te trouver sur sa liste Le Smith et Wesson Est le propre de l'homme Des coups d'feu raisonnent Les condés cartonnent ! Ennemi public pour l'état Jamais il ne se rendra Dans sa tête raisonnent Les conseils d'Al Caponne Il flingue à tout va Massacre à tourq de bras La meilleure défense c'est l'attaque L'état s'est pris une claque ! La liberté ne se donne pas, elle se prend… Mesrine !

La snob et le neuski

Je l'avais rencontrée, presque par hasard Dans une soirée de bourges, où j'm'étais incrusté Elle buvait du malibu, j'enchainais les ricard Petite fille de riche, voulant s'encanailler Elle était aux petits soins, me noyant sous les cadeaux Il a pas fallut un an avant qu'elle parle de marmots Qu'elle se fasse un trip, digne de science-fiction En rangeant un neuski dans son salon Hé! bourgeois ne rigole pas Je baise ta fille ! Je profite d'elle et de toi Pour m'la couler tranquille T'aimais pas mes amis, t'aimais pas mes tatouages Je blairais pas les fombs, trainant dans ton sillage Tu voulais que je change, que je choisisse un boulot Du genre costard cintré, planqué dans un bureau Mais moi j'aime trop la vie et puis surtout ma liberté Pour finir comme le con, que tu voulais qu'j'devienne Je garde mon coeur de chien, attendant ma moitié J'changerai pas pour une femme, à jamais skinhead ! Hé! bourgeois ne rigole pas J'ai baisé ta fille ! Rengaine la, elle me convient pas J'préfère rester tranquille

Nés pour en chier

Pas besoin de chats noirs, ni de chiffres 13 Pour savoir qu'on est d'la baise C'est comme ça, c'était ecrit Y'a ceux qui flambent, d'autres qui en chient Quand chaque jour est une nouvelle guerre Qu'il y a queudale dans le frigidaire L'usine, le chom', les tafs pourris On ose appeler ça une vie Nous somme nés pour en chier Faut se rendre a l'évidence Nous sommes nés pour en chier On pèse pas lourd dans la balance Vivre avec le SMIC, le RMI Dans des HLM ou des taudis Survivre pour voir le jour nouveau En se disant “Celui là, c'est le bon La chance me fuit, j'vais la pécho Et la fourrer recto-verso” Puis la nuit tombe, comme tes espoirs De sortir un jour du trou noir Nous sommes nés pour en chier Faut se rendre a l'évidence Nous sommes nés pour en chier On pèse pas lourd dans la balance Nous sommes nés pour en chier J'arrive même plus à réver Nous sommes nés pour en chier Toute not' vie on va trimer

Supporters

Tous présents dans le stade A gueuler comme des malades Chants, fumigènes et tifos Et puis d'la bière voilà ce qu'il nous faut Mes couleurs je défendrai Dans tous les stades de France Toujours prêt à assurer Gagner ou perdre, pas d'importance Pour ta ville ou ton pays Pour Marseille ou pour Paris Hooligan, Fan et ultra L'essentiel c'est que tu sois là Pas de cravate ou de maquillage Juste des écharpes et des tatouages Car toi ton club c'est ta fierté Tu lui as juré fidélité !

Nécrophile

Moi ça m'a toujours fait marrer D'être ce que les gens appellent un fait de société Y'en a qui font ça par plaisir, moi c'est juste la haine J'attend son dernier soupir pour niquer le système Je suis un nécrophile Le dernier qu'il reste J'ai toujours trouver sublime De posséder vos restes Ma femme me disait toujours que j'étais un obsédé Que si je continuais ça dieu me punirait A lui aussi je lui en dois une je ne l'ai pas oublié c'est pour ça que cette nuit je vais m'faire un curé Y'en a qui font ça par plaisir, moi c'est juste la haine J'attend son dernier soupir pour niquer le système J'ai trimé toute ma putain de vie et tout ça pour que d'chi Et même si j'ai tout perdu c'est eux qui l'ont dans le cul Des patrons, des contrôleurs et puis mon propriétaire Des cailleras et des docteurs et tout un ministère Des flics, des juges, des fonctionnaires Tous ceux qui sans scupules Ont fait de ma vie un enfer Maintenant c'est moi qui les encule

José

Contre la graille de synthèse Et la bouffe pré-machée Y'a un mec super balaise Qui passe a la télé Qui a dit: “Gaffe a ton cul Ronald Car v'la super moustache” Quand flambent les Mac donalds C'est le pere José qui se lache José… Bové ! Venu de France profonde Puis parti guerroyer Direction le nouveau monde Pour continuer d'bouter En gueulant: “Sus aux ricains boudiou j'deboule super moustache” Des burgers au bridou Merci super moustache José… Bové !

Pointeur

Menoté dans le car Tu mates partir l'ambulance Sirènes et girophares Dans un coin d'Ile de France Sur ta gueule un rictus Car la justice toi tu t'en carres Dans 3 ans tout au plus Tu seras sortit du placard J'raquerai pas ton canal plus pour que tu t'astiques sur le film de boule… Peine de mort pour les pointeurs, la guillotine pour ces maboules, car : Toi petite fiente Tu n'éprouves aucun regret Pour cette adolescente Dont le sang t'as entaché J'te souhaiterais une mort lente Mais je consens a l'abréger Si au pied d'la guillotine C'est ma pomme qui tient le panier Les pointeurs, les pédophiles En prison croupissent tranquilles L'oubli pour les victimes Pas de justice pour ces crimes Moi je pense à ma famille A celles qu'il prendra pour cible Justice pour les victimes Aucun oubli de ces crimes

Harry Potter

Une coupe de bolet, des lunettes rondes V'la un moutard des plus immondes Qui endort par sorcellerie L'artiche de toute la famille Harry Potter, Harry Potter ! Commin' for you with his wand Harry Potter, Harry Potter ! He's public enemy n°1 Pokemon et Star'academy Harry Potter n'a pas choisi Il a son truc bien rodé L'merchandising et la télé Sur consommer des sous produits C'est devenu une fécetie Quand on arrive comme par magie A vous refourguer autant de conneries

Al Bundy

Après une semaine de travail Je dis pas que j'mérite une médaille Mais une bonne bière c'est pas de refus Vive la bière et vive le cul J'ai le Bundy Al Bundy Al Bundy style J'aime bien glander devant la télouze Avec un bon pack de binouze Je risque pas le surménage Et la cyrhose c'est pas d'mon âge Si y'a un truc qui m'botte C'est bien d'repeindre les chiottes Et si j'enleve mes pompes J'te promets l'hécatombe

paroles/oeilpouroeil.txt · Dernière modification: 2014/04/30 15:51 (modification externe)