Outils du site


paroles:camerasilens

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
paroles:camerasilens [2011/03/22 00:00]
84.100.240.2
paroles:camerasilens [2014/04/30 15:51] (Version actuelle)
Ligne 1: Ligne 1:
 +====== Paroles ======
 +===== Camera Silens =====
  
 +==== A qui la faute ? ====
 +
 +Apprendre à ressentir trop tôt la différence
 +Abandonnés par l'existence
 +Leur vie s'enfuie
 +Et pourtant ils espèrent
 +
 +Apprendre à retrouver un semblant de confiance
 +Assassinés par trop d'errances
 +Leur vie s'enfuie
 +Et pourtant ils espèrent
 +
 +Et c'est toujours la même rengaine
 +On aimerait bien mais on n'fait rien
 +On ferme les yeux à ceux qui peinent
 +On aimerait bien mais on, n'fait rien...
 +A qui la faute ?
 +
 +Protégeant leur âme et portant leur passé
 +Au fond de leurs bagages
 +Leur vie s'enfuie
 +Et pourtant ils espèrent
 +
 +La rupture est bien souvent la fin de cette route
 +Ecartelés par trop de doutes
 +Leur vie s'enfuie
 +Et pourtant ils espèrent
 +
 +Et c'est toujours la même rengaine
 +On aimerait bien mais on n'fait rien
 +On ferme les yeux à ceux qui peinent
 +On aimerait bien mais on, n'fait rien...
 +A qui la faute ?
 +
 +
 +
 +==== Le bal des vauriens ====
 +
 +Ce soir, assez perdu de temps
 +
 +Ca frappe, ça cogne dans mes tympans
 +
 +Allez en piste, ils sont arrivés
 +
 +Et leur musique va exploser, va exploser, ouais !
 +
 +
 +
 +Chantez, chantez le refrain
 +
 +Dansons ensemble au bal des vauriens
 +
 +Et Bordeaux 84... sera nôtre !
 +
 +
 +
 +Le rythme bien ensorcelant
 +
 +Sous un déluge de hurlements
 +
 +La distortion hurle à la mort
 +
 +Un son gerbant unicolore, unicolore, hep !
 +
 +
 +
 +Chantez, chantez le refrain
 +
 +Dansons ensemble au bal des vauriens
 +
 +Et Bordeaux 84 sera nôtre !
 +
 +(x2)
 +
 +
 +
 +Ce soir, pas question de dormir
 +
 +Le bal n'est pas prêt de finir
 +
 +Attention, ça recommence
 +
 +Il est temps d'entrer dans la danse, 
 +
 +Dans la danse... danse... danse... danse... danse... danse...
 +
 +
 +
 +Chantez, chantez le refrain
 +
 +Dansons ensemble au bal des vauriens
 +
 +Et Bordeaux 84 !
 +
 +(x2)
 +
 +==== Pour la gloire ====
 +Qui saura nous 
 +faire exploser ?
 +Qui vaincra pour s'exprimer ?
 +Tous unis pour réussir 
 +Tous unis et en finir 
 +
 +Pour la gloire, pour la gloire
 +Eh eh pour la gloire !
 +(x2)
 +
 +Quelle force pour batailler ?
 +Quelle voix pour rassembler ?
 +Chaque branleur est sûr de soi
 +Chacun pour soi en avant !
 +
 +Pour la gloire, pour la gloire
 +Eh eh pour la gloire !
 +(x2)
 +Qui saura nous faire exploser ?
 +Qui vaincra pour s'exprimer ?
 +Tous unis pour réussir
 +Tous unis et en finir 
 +
 +Pour la gloire, pour la gloire
 +Eh eh pour la gloire !
 +(x2)
 +
 +Quelle force pour batailler ?
 +Quelle voix pour rassembler ?
 +Chaque branleur est sûr de soi
 +Chacun pour soi en avant !
 +
 +Pour la gloire, pour la gloire
 +Eh eh pour la gloire !
 +(x6)
 +
 +Eh, Pour la gloire !
 +
 +==== Semaine rouge ====
 +Regarde autour de 
 +moi, et mes yeux
 +Qui me demandent qui s'offense et qui meurt
 +Enlève ce serpent venimeux 
 +Trouvé rampant si j'enlève le tuteur
 +
 +Et plus j'avance et plus je sens qu'il est temps
 +De faire mon retour, bientôt
 +Plus j'avance et plus je sens qu'il est temps
 +De laisser éclater ma rage
 +
 +Lorsque l'on met le feu dans les ghettos 
 +Rouges de votre sang sur la terre 
 +Une autre semaine rouge et vous verrez salauds
 +Vos têtes vont tomber jusqu'à la dernière
 +
 +Faudrait buter ces salauds
 +Tous ces enfants de salauds
 +Bourreau, tous des enfants de salauds
 +
 +Haine et peur dans les ghettos
 +Trop de morts eurent leurs salauds
 +
 +J'aimerais pouvoir allumer le feu
 +Un feu de joie, les bourreaux sur le bûcher
 +Jeter le reste en pâture à tous ceux qui n'ont jamais d'ange à bouffer
 +
 +Et plus j'avance et plus je sens qu'il est temps
 +De faire mon retour, bientôt
 +Et plus j'avance et plus je sens qu'il est temps
 +De laisser éclater ma rage
 +
 +Lorsque l'on met le feu dans les ghettos 
 +Rouges de votre sang sur la terre 
 +Une autre semaine rouge et vous verrez, salauds
 +Vos têtes vont tomber jusqu'à la dernière
 +
 +Faudrait buter ces salauds
 +Tous ces enfants de salauds
 +Bourreau, tous des enfants de salauds
 +
 +Haine et peur dans les ghettos
 +Trop de morts eurent leurs salauds
 +
 +Salauds, tous des enfants de salauds
 +Bourreau, tous des enfants de salauds
 +
 +Haine Haine Haine Haine (x4)
 +
 +==== Réalité ====
 +T'es là à te 
 +branler 
 +Et le temps passe en vain
 +A t'imbiber de noirs desseins
 +
 +T'es là à poireauter
 +Dans ces journées sans fin
 +A digérer là ton destin 
 +
 +Car aujourd'hui comme demain
 +Toujours le même refrain... la réalité
 +Même refrain et même couplet
 +Toujours là à se cacher
 +
 +Tu connais le moyen
 +De sortir de l'impasse
 +C'est le vaccin contre l'angoisse
 +
 +Elle est là qui t'attend
 +Pour un peu de sursis
 +Donne lui ta veine et c'est fini
 +
 +Car aujourd'hui comme demain
 +Toujours le même refrain... la réalité
 +Même refrain et même couplet
 +Toujours la Réalité
 +
 +Tu attends qu'elle revienne
 +Et c'est encore l'impasse
 +Donne lui ta veine et c'est l'angoisse
 +
 +Encore la même histoire.
 +Dans une journée sans fin
 +C'est le brouillard c'est l'incertain.
 +
 +Car aujourd'hui comme demain
 +La ré, la Réalité eh eh (x4)
 +
 +==== C'est comme ça ====
 +Y'a toujours moyen 
 +de se faire entendre
 +Et faire en sorte que l'on soit compris
 +Même si des fois y'a rien à comprendre
 +Rien qu'en gueulant tu gagnes la partie
 +
 +Ouais c'est... Ouais...
 +Ouais... c'est comme ça
 +Alors ensemble, on va gueuler
 +
 +Ouais c'est... Ouais...
 +Ouais... c'est comme ça
 +Alors ensemble, on va gueuler, Allez
 +
 +Et y'a des jours où on a mal aux tripes
 +Il faut que ça sorte, sinon c'est foutu
 +Y'a qu'une manière, faut pas que tu hésites
 +Tu gueules encore, et tu as vaincu
 +
 +Ouais c'est... Ouais...
 +Ouais... c'est comme ça
 +Alors ensemble, on va gueuler
 +Ouais c'est... Ouais...
 +Ouais... c'est comme ça
 +Alors ensemble, on va gueuler, Allez !
 +(x2)
 +
 +Un petit effort et t'auras vite compris
 +Qu'en braillant t'as toujours raison
 +Peu importe le genre de mélodie
 +Alors en avant pour cette chanson
 +
 +Ouais c'est... Ouais...
 +Ouais... c'est comme ça
 +Alors ensemble, on va gueuler
 +(x2)
 +
 +On va gueuler (x3)
 +
 +==== Camera Silens ====
 +J 'entends mon 
 +sang couler,
 +Je crève lentement et sans bruit
 +Je ne sais même plus
 +Ce que je vis, ce que je suis 
 +
 +Counter Insurgency
 +
 +J 'entends ma cervelle penser 
 +Que je suis en train de crever
 +Je ne sais même plus 
 +Ce que je vis, ce que je sais 
 +
 +Counter Insurgency 
 +
 +Mais jamais elle n'aura ma peau... Camera Silens
 +Je vois la mort de si haut... Camera Silens
 +Mourir en vidéo... Camera Silens 
 +Et pour ça vous allez payer le prix de ma démence
 +
 +J 'entends mon sang couler
 +Je crève lentement et sans bruit
 +Je ne sais même plus 
 +Ce que je vis, ce que je suis 
 +
 +Counter Insurgency
 +
 +J 'entends ma cervelle penser
 +Que je suis en train de crever
 +Je ne sais même plus 
 +Ce que je vis, ce que je sais 
 +
 +Counter Insurgency 
 +
 +Mais jamais elle n'aura ma peau... Camera Silens
 +Je vois la mort de si haut... Camera Silens
 +Mourir en vidéo... Camera Silens 
 +Et pour ça vous allez payer le prix de ma démence
 +
 +J'entends mon sang couler, m
 +Ma tête prête à exploser
 +Trouver la force
 +De me décanaliser
 +
 +Counter insurgency
 +
 +Je n'attends plus rien des lendemains
 +Drôle de destin. Ah
 +
 +Oi
 +Camera Silens
 +(x4)
 +
 +Qui l'aura ?
 +Camera Silens !
 +(x4)
 +Oh oh
 +Silens
 +
 +==== Squatt ====
 +Son regard était 
 +vide
 +Ses pensées si morbides
 +Tuer, crever... mourir après
 +Qu'il gueulait pour survivre
 +Enchaîné à l'ennui 
 +Il était seul... il s'en foutait 
 +
 +Et il squattait, et il squattait
 +L'odeur, l'ennui, la merde infinie
 +Et je savais, et je savais
 +Qu'un jour les rats boufferaient sa vie
 +
 +Squatt ! (x4)
 +
 +Au fond de sa poubelle
 +Un si joli bunker
 +Lit défoncé... murs délabrés
 +Il s'endormait sans rêve
 +Son âme déjà ailleurs
 +Il était seul... loin de l'horreur
 +
 +Et il en chiait, et il en chiait
 +Toujours l'ennui, cette merde infinie
 +Et il en chiait, et il en chiait
 +Toujours cette merde qui noyait sa vie
 +
 +Squatt ! Squatt ! (x4)
 +
 +L'atmosphère à gerber
 +Lui embrumait l'esprit
 +Odeur malsaine... délire obscène
 +Son regard était vide
 +Ses pensées fratricides
 +Tuer, crever... mourir après
 +
 +Et il crevait, et il crevait
 +Toujours l'ennui, cette merde infinie
 +Et je savais, et je savais
 +Qu'un jour les rats boufferaient sa vie 
 +
 +Et il y squattait, et il y squattait
 +L'odeur, l'ennui, la merde infinie
 +Et je savais, et je savais
 +Qu'un jour les rats boufferaient sa vie.
 +
 +Et il y squattait, et il y squattait
 +L'odeur, l'ennui, la merde infinie
 +Et je savais, et je savais
 +Qu'un jour les rats boufferaient sa vie.
 +
 +==== Classe criminelle 1 et 2 ====
 +Classe Criminelle !
 +
 +Violence...
 +Classe Criminelle, Ultra-violence, 
 +La France...
 +A feu, à sang, 
 +Violence...
 +Classe Criminelle, les moins de vingt ans
 +La France... 
 +A feu, à sang
 +
 +Armés de déments
 +Armés d'inconscients
 +Armés de proscrits 
 +Unissez vos vies
 +
 +Violence...
 +Classe Criminelle, le pays tremble 
 +Démence...
 +Devant l'enfant
 +Violence... 
 +Classe sans cervelle ultra-violente
 +Démence
 +
 +Armés de déments
 +Armés d'inconscients
 +Armés de proscrits 
 +Unissez vos vies
 +
 +Violence...
 +La vie si belle soudain devient gerbante
 +Violence...
 +Théâtre sanglant, 
 +La France...
 +N'est qu'une plaie sanguinolante
 +Violence... 
 +En, En France
 +
 +Violence, Violence, Oh Oh (x2)
 +Violence, Violence, Violence, Violence,
 +En France
 +
 +==== Sans sursis ====
 +Les uns après les 
 +autres
 +Commencent une autre vie (x2)
 +Cette histoire c'est la vôtre
 +Et c'est pas une plaidoirie 
 +Plaidoirie.
 +
 +C'est à croire qu'il vaut mieux oublier
 +Que de l'autre côté on est en liberté... liberté
 +
 +La donne était truquée
 +Enfermés sans sursis (x2)
 +Encore fallait-il jouer
 +S'en foutent, c'est pas leur vie
 +Pas leur vie. 
 +
 +C'est à croire qu'il vaut mieux oublier
 +Que de l'autre côté on est en liberté... liberté
 +
 +Mais c'est chacun son tour
 +Bientôt il sera l'heure (x2)
 +Même que ça vaudra le détour
 +De s'en aller voir ailleurs.
 +
 +Eh Eh
 +
 +C'est à croire qu'il vaut mieux oublier
 +Que de l'autre côté on est en liberté... liberté
 +
 +==== Est / ouest  ====
 +Est-Ouest... la 
 +guerre fait vivre l'Est
 +Est-Ouest... la guerre fait vivre l'Ouest
 +Demain l'histoire dira 
 +Si la fin nous tend ses bras
 +Nous tend ses bras, oh oh oh oh
 +
 +Cette folie nous mène plus loin encore
 +Vu sur la scène où dansent les morts
 +Changer le décor, rapport de force
 +Rapport de force, rapport de force
 +
 +Est-Ouest, la guerre fait vivre l'Est
 +Est-Ouest, la guerre fait vivre l'Ouest
 +Demain l'histoire dira 
 +Si la fin nous tend ses bras
 +Nous tend ses bras, oh oh oh oh
 +
 +Cette folie nous guette plus près encore
 +Vu sur la plaine ou ???
 +Chanter les morts, rapport de force
 +Rapport de force, rapport de force
 +
 +Cette folie nous mène plus loin encore
 +Vu sur la scène où dansent les morts
 +Changez le décor... cor... cor, la guerre fait vivre
 +La guerre fait vivre, la guerre fait vivre
 +
 +Est-Ouest, Est-Ouest, (x4)
 +Ouest…
 +
 +
 +==== Suicide ====
 +Elle est là, et 
 +elle me tend ses bras
 +Elle est là, là juste en bas
 +Mais je ne sais pas, si elle voudra de moi
 +Oh juste un pas, de ma vie à trépas
 +
 +Du haut de ces 90 étages
 +Je ne vois pas l'ombre d'une âme... 
 +dommage... eh ! eh !
 +
 +Je la vois en bas, je la vois en bas
 +Elle est ma mort
 +(x2)
 +
 +Et je descend, je sens l'odeur déjà
 +Sur l'asphalte, je l'aime déjà
 +Une mare de sang, dégueule sur le trottoir
 +Regarde la, là bas sur l'écran noir
 +
 +En bas de ces 90 étages
 +On prie pour que Dieu ait mon âme... 
 +dommage... eh ! eh !
 +Je la vois en bas, je la vois en bas
 +Elle est ma mort.
 +Je la vois en bas, je la vois en bas
 +Elle est ma mort. 
 +
 +Je la vois en bas, je la vois en bas
 +Elle est ma mort.
 +(x2)
 +
 +Et je descend, je sens l'odeur déjà
 +Sur l'asphalte, je l'aime déjà
 +Une mare de sang, dégueule sur le trottoir
 +Regarde la, là bas sur l'écran noir
 +
 +En bas de ces 90 étages
 +On prie pour que Dieu ait mon âme, 
 +dommage... eh ! eh !
 +
 +Je la vois en bas, je la vois en bas
 +Elle est ma mort.
 +(x2)
 +
 +
 +==== Le bal des vauriens ====
 +Ce soir, assez 
 +perdu de temps
 +Ca frappe, ça cogne dans mes tympans
 +Allez en piste, ils sont arrivés
 +Et leur musique va exploser, va exploser, ouais !
 +
 +Chantez, chantez le refrain
 +Dansons ensemble au bal des vauriens
 +Et Bordeaux 84... sera nôtre !
 +
 +Le rythme bien ensorcelant
 +Sous un déluge de hurlements
 +La distortion hurle à la mort
 +Un son gerbant unicolore, unicolore, hep !
 +
 +Chantez, chantez le refrain
 +Dansons ensemble au bal des vauriens
 +Et Bordeaux 84 sera nôtre !
 +(x2)
 +
 +Ce soir, pas question de dormir
 +Le bal n'est pas prêt de finir
 +Attention, ça recommence
 +Il est temps d'entrer dans la danse, 
 +Dans la danse... danse... danse... danse... danse... danse...
 +
 +Chantez, chantez le refrain
 +Dansons ensemble au bal des vauriens
 +Et Bordeaux 84 !
 +(x2)
 +
 +==== Identité====
 +
 +C'est notre, c'est notre identité (x2)
 +
 +Pas besoin de graver les mémoires
 +D'une image et faire semblant d'y croire
 +Pas besoin de vouloir s'en cacher
 +Ce langage tout le monde peut le parler
 +Parce qu'on est du même côté.
 +
 +C'est notre, c'est notre identité (x2)
 +
 +Si demain on ne trouve plus rien à se dire
 +Qu'à la place on choisit de se mentir
 +Pas besoin d'aller se regarder
 +Dans la glace il n'y aura pas de reflet
 +Parce qu'on est du même côté.
 +
 +C'est notre, c'est notre identité (x2)
 +
 +Et dire qu'elle est comme ça depuis des années
 +Quoiqu'on y fasse il est trop tard pour en changer.
 +
 +C'est notre, c'est notre identité (x2)
 +
 +
 +==== Comme hier====
 +
 +Oh tu marches derrière ton passé
 +Tu te retournes en vain mais personne ne te suis
 +Oh tu voulais retrouver ces matins 
 +Ces illusions, cette passion, mais tu fuis, tu fuis 
 +
 +Comme Hier,
 +Comme Comme Comme Hier
 +
 +Oh celle qui t'a aimé t'a regardé
 +Elle t'a laissé blessé, un morceau de ton mur
 +Et même si son image renaissait 
 +Elle te suivrait encore, et tu gueules, tu gueules
 +
 +Comme Hier,
 +Comme Comme Comme Hier
 +
 +Et comme si, ça ne faisait que durer
 +Il faudra bien quand même arrêter la rengaine
 +Et même si tu rayes les souvenirs
 +Le temps passe, hélas, tout change, tout change
 +
 +Comme Hier,
 +Comme Comme Comme Hier
 +(x2)
 +
 +Et même si tu rayes les souvenirs
 +Le temps passe, hélas
 +Tout change, tout change
 +
 +Comme Hier...
 +
 +
 +==== Une nuit====
 +
 +Partir comme souvent le soir
 +Partir au loin pour nulle part
 +Aller un instant trop loin
 +Ou un soir pourquoi pas ? 
 +
 +Oh oh oh, toi et moi
 +Et si ça durait, oh, toi et moi
 +Si ça durait juste une nuit
 +Une nuit
 +
 +On croit en rien ou si peu
 +Et si ça n'était qu'un jeu
 +Demain c'est déjà trop loin
 +C'est ce soir pourquoi pas ?
 +
 +Oh oh oh, toi et moi
 +Et si ça durait, oh, toi et moi
 +Si ça durait juste une nuit
 +Une nuit 
 +
 +Toi et moi
 +Et si ça durait, oh, toi et moi
 +Si ça durait juste une nuit
 +Une nuit 
 +
 +Partir comme souvent le soir
 +Partir au loin pour nulle part
 +Aller un instant trop loin
 +Ou un soir pourquoi pas ? 
 +
 +Oh oh oh, toi et moi
 +Et si ça durait, oh, toi et moi
 +Si ça du
 +rait juste une nuit
 +Une nuit
 +
 +
 +==== Une dernière fois====
 +
 +Lève toi c'est déjà le matin, 
 +Ce soir on sera loin,
 +Et je t'assure qu'on y sera bien 
 +Allez, on peut rêver, c'est ce soir ou jamais
 +
 +Crois moi y'a qu'à tenir l'train
 +Et je t'assure 
 +Qu'on va pas se tromper de chemin
 +Allez, on peut rêver, c'est ce soir ou jamais
 +
 +Comme pour une dernière fois… encore…
 +
 +Suis nous car c'est pas ici, 
 +Qu'un brin de folie 
 +Va nous faire aimer la vie
 +Allez, on peut rêver, c'est ce soir ou jamais
 +
 +Suis nous loin de ce pays 
 +Car je te jure
 +Qu'on va pas moisir ici !
 +Allez, on peut rêver, c'est ce soir ou jamais
 +
 +Comme pour une dernière fois… encore…
 +
 +Tu vois, c'est pas difficile 
 +Ce sera pas une fille
 +Et je te jure qu'elle est possible
 +Allez, on peut rêver, c'est ce soir ou jamais
 +
 +Tu vois, ça paraît facile, 
 +Et je te jure
 +C'est pareil dans toutes les villes
 +Allez, on peut rêver, c'est ce soir ou jamais
 +
 +Comme pour une dernière fois… encore…
 +
 +C'était hier et tout est terminé
 +il va falloir trouver, une autre façon de réver .
 +C'était hier et tout est oublié
 +il va falloir penser, qu'on n'peut pas toujours rêver
 +
 +C'était hier et tout est terminé
 +il va falloir trouver, une autre façon de réver .
 +C'était hier et tout est oublié
 +il va falloir penser, 
 +qu'on n'peut pas toujours rêver
 +
 +
 +==== Rien qu'en traînant ====
 +
 +Trop le long son regard, ses pensées
 +Se laissant dériver, emporter 
 +Au gré d'une échappée
 +
 +Sur la place balayée par l'été, 
 +Ce marché agité des paumés
 +Au fil d'une journée
 +
 +Rien qu'en traînant
 +Rien qu'en marchant, 
 +Rien qu'en traînant
 +On passait le temps
 +
 +Ce vieillard nonchalant à l'entrée du champ
 +Ses enfants inconscients ou impatients 
 +Au beau milieu des cris
 +
 +Et cet homme qui surveille sans raison
 +Cette femme laissée sans passion
 +Au beau milieu du bruit
 +
 +Rien qu'en traînant
 +Rien qu'en marchant, 
 +Rien qu'en traînant
 +On passait le temps
 +
 +Autour de moi s'allument les visages
 +Dans un moment d'égarement 
 +Balancés, lancés par le vent
 +
 +Autour de toi reculent les images
 +S'abandonnant nonchalamment
 +Emportés, portés par le temps 
 +
 +Rien qu'en traînant
 +Rien qu'en marchant, 
 +Rien qu'en traînant
 +On passait le temps
 +(x2)
 +
 +
 +==== Espoirs déçus ====
 +
 +Ils parlaient souvent de l'Espagne
 +Des corridas, d'espoirs déçus
 +Et d'une révolution morte
 +Avant d'avoir vécu
 +
 +Souvent ils fermaient les paupières
 +Au fond de leurs yeux la lumière
 +
 +Ils parlaient aussi de leur terre
 +Balayée par le vent
 +Dont le feu avait ravagé
 +Leurs rêves de liberté
 +
 +Souvent ils fermaient les paupières
 +Au fond de leurs yeux la lumière
 +
 +Ils avaient cru qu'en se levant
 +Du haut de leurs 15 ans
 +Le soleil sécherait le sang
 +Ce fut l'exil pourtant
 +
 +Souvent ils fermaient les paupières
 +Au fond de leurs yeux la lumière
 +
 +Et quand les roses ont repoussé
 +Au delà des Pyrénées
 +Ils étaient trop vieux pour repartir
 +Alors ils sont restés
 +
 +Souvent ils fermaient les paupières
 +Au fond de leurs yeux la lumière
 +
 +Ils parlaient souvent de l'Espagne
 +Des corridas, d'espoirs déçus
 +Ils parlaient aussi de leur terre
 +Balayée par le vent
 +
 +Souvent ils fermaient les paupières
 +Au fond de leurs yeux la lumière
paroles/camerasilens.txt · Dernière modification: 2014/04/30 15:51 (modification externe)