People mountain people sea de Shangjun Cai (Drame vengeur chinois, 2013)

People mountain people sea de Shangjun Cai (Drame vengeur chinois, 2013)
Titre original : Ren Shan Ren Hai.

Par accident, Lao Tie, blesse les jambes d'un de ses collègues à la carrière où il travaille. La famille ne porte pas plainte, car elle préfère de l'argent. Mais la somme demandée va obliger Lao à travailler plus. Dans le même temps, son frère est tué à coup de couteau. La police retrouve rapidement la moto volée et l'arme du crime, sans pour autant mettre la main sur le tueur. Lao décide alors de mener lui même ses propres recherches.

Inspiré d'une histoire vraie, ce film nous montre les conditions de vie précaires des habitants d'une zone rurale de la Chine centrale, une région enclavée bien loin des clinquants et médiatisés centres urbains des côtes où fleurit la classe moyenne. Les conditions de vie des mineurs ressemblent à celles des romans de Zola, mais 130 ans plus tard. Mis en quasi esclavage, fliqué, les travailleurs n'ont qu'à baisser la tête. En somme, un eldorado pour le patronat !

On y trouve une police corrompue, mise en difficulté dans ces enquêtes par l'étendue des régions et de la population du pays d'où des sanctions fermes de style peine de mort pour faire des exemples afin de dissuadé d'éventuels actes criminels ou de protestation.

Le tournage a eu lieu dans deux principaux endroits. Une région désertique de Chine centrale, poussiéreuse, avec de longues étendues de collines et de routes en terre sinueuses. La mise en scène lente et peu bavarde à la façon d'un Sergio Léonne dégage un sentiment de vide en opposition à la fourmilière de la ville et ses rues étroites grouillant de monde. Encore une fois, le réalisateur n'a pas posé ses caméras dans les beaux quartiers illuminés le soir, mais dans les bas-fonds qui montrent, malgré le pouvoir économique du pays, quelques-uns des deux tiers de la population qui ne bénéficient toujours pas des avancés (en termes de biens et de confort) de ce "développement".

Un film silencieux sur la Chine contemporaine qui montre plus qu'il ne dit. On pourra parfois lui reprocher sa trop grande lenteur,  mais elle est un élément important de la narration.

Voir la bande annonce :

Partager cet article : Articles similaires
Ajouter un commentaire