Jimmy’s Hall de Ken Loach (Drame irlandais, 2014)

Jimmy’s Hall de Ken Loach (Drame irlandais, 2014)
 

Après le Vent se lève en 2006, Ken Loach, revient sur les premières années de la République d'Irlande et nous raconte l'histoire vraie de Jimmy Gralton revenu dans son village irlandais natal dans le Comté de Leitrim après dix ans d'exil aux États-Unis. Personne ne pense qu’il va rester pour y mener une vie paisible de paysan. Rapidement on l’encourage à rouvrir son foyer culturel et de dans qui l'avait obligé à partir, défiant ainsi l’évêque local qui y voit un lieu de débauche.

Pourtant l'espoir était permis avec l'indépendance de l'Irlande en 1921 (juste avant l’exile de Jimmy), mais dix ans plus tard, bien que les maîtres aient changés, les nouveaux dirigeants (principalement des membres de l'IRA), main dans la main avec la toute puissante Église catholique, on mit de côté les classes populaires et continuent à coup de sermons et d'autoritarisme à juguler les moutons noirs.

Jimmy Garlton en s’opposant publiquement ne pouvait donc que s'attirer les foudres des autorités locales et de l’Église malgré le soutien de la population. Ses accointances avec des mouvements communistes n'y ont pas été étranger quand on connaît la haine viscérale de l’Église pour les Bolcheviks au pouvoir en Russie.

Toujours politique, parfois touchant, Jimmy's Hall contient bien la patte de son réalisateur qui met en image les classes populaires non plus contemporaine, comme dans la plupart de ses films, mais du passé. Un passé qui conserve encore des traces dans l’Irlande en particulier sur le poids de la religion dans la société.

Voir la bande annonce :

Partager cet article : Articles similaires
Ajouter un commentaire