Poulet aux prunes de Marjane Satrapi (bande dessinée, 2004)

poulet_aux_prunes.jpgLors d’une dispute, la femme de Nasser Ali Khan, un grand musicien iranien, casse son précieux violon. Après avoir tenté en vain d’en retrouver un autre qui pourrait lui redonner le goût de jouer, Nasser décide d'attendre la mort dans son lit.

Pendant cette attente, il va revivre les moments clés de sa vie, ceux qui l’ont emmené à ce choix extrême. Un récit fait de flashback et d’introspection. Contrairement à Persepolis, le contexte politique iranien (1958 sous le règne autoritaire du Shah Mohamed Reza Pahlvi qui a éliminé tous les opposants politiques) n’a pas autant d’importance même s’ils influent sur les choix des personnages.

Lue rapidement, cette bande dessinée est agréable à lire et la fin atteint son but. Une bonne lecture.

Un film a été adapté au cinéma en 2012 par l'auteure.

Partager cet article : Articles similaires