Le jour du marché de James Sturm (Bande dessinée sur les dérives du profit, 2010)

le_jour_du_marche_.jpgEurope de l’Est au début du XXe, Mendleman un tisserand juif, futur père de famille, se rend en ville pour vendre sa production de tapis. Mendleman se présente comme d’habitude à son acheteur régulier, mais ce dernier est parti en retraire. Son successeur n’a pas la même vision des affaires et ne prend pas en compte la valeur du travail réalisé et veut diviser le prix d’achat habituel par deux.

Mendleman va voir ailleurs et doit se résigner : le profit prime dorénavant sur la qualité. Une grande désillusion pour le tisserand qui a pour habitude de prendre du temps pour réaliser des tapis de qualité. Il prend conscience que sa recherche de perfection n’est plus en phase avec les zones commerciales qui vendent de tout à bas coût.

Cette bande dessinée est un retour dans le temps quand le profit est devenu la priorité des marchands au détriment du travail lent et de qualité des petits artisans. Un récit somme toute actuel avec les centres commerciaux cheap qui font de l'ombre aux petites boutiques qui ferment les unes après les autres.

Partager cet article : Articles similaires
Ajouter un commentaire