Home d'Ursula Meier (Drame de l'urbanisation, 2008)

home_ursula_meier .jpgUne famille habite près d'un tronçon d'autoroute qui n'a jamais été terminé. Mais au bout de dix ans, les travaux reprennent, achevant la parcelle d'autoroute. Après son ouverture, la traversée de la quatre voies devient un danger, mais c'est surtout le bruit qui va rendre la vie impossible aux cinq membres du foyer.

Petit à petit, leur comportement va changer. Marion, l'intello, va devenir hypocondriaque, influençant son frère cadet. Marthe, la mère, va devenir insomniaque et avoir du mal à gérer la maison. Michel, le père, va s'éreinter à vouloir conserver un semblant de bonheur dans ce qui était leur petit bout de paradis. Seule Judith, l’aînée, ne semble pas trop affectée par ce changement. Elle continue à passer ses journées en bikini sur son transat dans le jardin, aux bords de la route, en écoutant du métal tout en se faisant klaxonner par certains automobilistes.

La famille sombre complètement, mais essaie de rester souder autour de la mère qui ne veut pas quitter le domicile pour repartir à zéro.

Le malaise s'installe crescendo dans le récit, devenant étouffant, comme l'est l'autoroute pour les protagonistes. Un bon premier film.

Partager cet article : Articles similaires
Ajouter un commentaire