The Hunter de Rafi Pitts (Drame, Téhéran, 2011)

thehunter.jpgAli a trouvé un travail de gardien de nuit en sortant de prison. Sa vie morose suit son cours avec sa femme et sa fille qu'il ne voit pas beaucoup à cause de son rythme de vie. Mais lorsqu'elles vont se faire tuer lors d'une manifestation dans les rues de Téhéran à la suite des élections de 2009, plus rien ne va le retenir, même s'il n'y a pas d'information sur le tueur.

Un beau travail qui a échappé à la censure iranienne. Une vive critique du gouvernement avec l'évocation des évènements durant les élections controversées de 2009, de la peine de mort ou la corruption policière. Ce film a fait débat à sa sortie en Iran et sans doute qu'il ne sera plus possible à Rafi Pitts d'avoir l'autorisation de tourner à nouveau en Iran. Le récit est laconique, très lent, étouffant comme si la présence du gouvernement était permanente.

Le réalisateur est aussi précis qu'Ali avec son fusil.

Partager cet article : Articles similaires
Ajouter un commentaire