Site Tools


paroles:86crew

Paroles

8°6 Crew

You Come...

You come from, you come You come from everywhere You come from, you come You come and we don't care

Welcome to live in my town Welcome kids to became grown

Look out ! Look out ! Soldiers coming Look out ! Look out ! Soldiers falling The 8°6 take over

There coming The 5 laughing One is a rocker, one is a skin One is a bootboy And one is a rude boy One is a rasta Full of ganja

Nice Town

Give me your heart ive me some love inna me Give me your heart Follow me or leave me You wan't but you can't It's a fault of your family You never told me If you listen the world People cry the same word We are free to live With another community 'coz the book of rule Now is just paper for money And nothing for the youth In the North to the South

Nice town out the ghetto now, now, now

Follow me Rude boy For my special request And give me the riddim Nothing more, nothing less If today like yesterday It's coz I have no prejudice

I hope so no hate For the year 98 'coz for the soccer I support Jamaïca For the smoka I vote sensemilla And for the lova My heart has gone with Thaga

Prohibition

Ils m'ont dit, He neuski rentres la dedans Je ne suis pas malade j'ai juste pécho un coup d'sang Leur visite médicale 270 balles 8 heures de degrisoir et 4 d'interrogatoire Arrêtez vos conneries je ne suis pas un junky Juste un planeur car je vole sans les moteurs Trop tard j'ai perdu pied ils veulent m'éliminer Remonte à la surface, il ne faut pas perdre la face

Je vous avais bien dit de ne pas vous mesurer à moi Car avec mes amis je collectionne les coups d'éclats Si l'un d'nos combats est d'légaliser la ganja Te mets pas dans nos roues ou tu vas te prendre des coups Car avec Mama, Gégé et Eric j'te dis quand on s'y met le système on le nique Remballes tes propos cistra remballes ta politique Même pas l'temps de faire le coup d'poing tiens v'la Déjà les flics

Je foutrais bien le feu à toutes leurs lois de ringard Et faire fumer un joint à toute cette bande de tocards Qui nous considèrent sûrement comme une race de bâtards Car nous sommes un mélange oui un mélange qui dérange Skinhead reggae oui c'est ça nos influences Et toi si tu recules nous en tout cas on avance On est mauvais garçons man, mais pas des moutons On est des renégats le ska ne marche pas au pas

Répression

Répression, ça en dit long Répression, voici la leçon Répression, dans le système Répression, leurs réponses aux problèmes

Répression, dans les rangs les premières lignes Ou l'on entend des fils indignes Eriger des barrières Mais le futur est derrière eux

Répression, on connaît la chanson que chantent les élus de la nation Rules, Rules Skinheads Reggae, be cool, be cool DJ Répression, on connaît la chanson le tube des élus de la nation Rules, Rules Skinheads Reggae, be cool, be cool DJ

The Pig

In England once there lived a big And wonderfully clever pig To everybody it was plain That Piggy had a massive brain He worked out summs inside his head, There was no book he hadn't read, He knew what made an airplane fly, He knew why skinhead love beer and fight

He knew all this, but in the end One question drove him round the bend He simply couldn't puzzle out What LIFE was really all about What was the reason for his birth ? Why was he placed upon this earth ? His giant brain went round and round Alas, no answer could be found

Till suddenly one wonderous night All in a flash, he saw the light He jumped up like a pogo dancer And yelled “By gum, I've got the answer” “They want my bacon slice by slice To sell at a tremendous price ! They want my tender juicy chops To put in all the butchers' shops !

Vieille France

Et quand je suis sortis, man, de la NPE Y m'restais pour pleurer que mes yeux Car ils ont coupés court à mon dernier recourt L'allocation des 122 jours … AU SECOURS !

Oh mais vieille France quand tu parlais de liberté, t'étais une référence dans le monde entier Oh mais vieille France quand tu parlais d'égalité, Regarde les différences sociales que tu as crées. Oh mais vieille France quand tu parlais d'fraternité, Regarde les conséquences ton peuple est divisé. T'as livré des batailles, fais couler l'sang pour ces trois mots Mais tu n'es plus de taille maintenant à tenir ces propos

Et leurs plans sur l'embauche Toujours le même son de cloche Et l'immigration, j'ai la teuhon D'être français quand je vois la mère Mégret J'aimerais que toute l'Afrique vienne l'enculer … MON VIER !

Les erreurs de l'Histoire, dans nos coeurs, nos mémoires Ont tendances à ressurgir en France Politique d'agression, politique de répression et les lâches les suivent comme des moutons … T'AS D'CONS !

Hé, vieille France, quand tu parlais de liberté T'étais une référence dans le monde entier

Bad Bad Reggae

Retour dans ma rue Ma ville a changé, je ne la reconnais plus Les gens sont déçus, on leur avait dit mais ils ne l'avaient pas cru.

So man, now now now Listen to this bad bad reggae (x2)

Des toujours fidèles Toi t'en connais mais y'en a pas à la pelle Il suffit d'une étincelle M'disait Ranking Jojo en mettant le feu aux poubelles

So man, now now now Listen to this bad bad reggae (x2)

I know, I know, I know I know the rule and law (bis) But everyday when I walk on the streets It comes to me the same old reggae beat What is your roots, looka me boots To late to be sorry, I rule my destiny I know, I know, I know I know the rule and law (x2)

Retour dans ma rue Ma ville a changé, je ne la reconnais plus Les gens sont déçus

So man, now now now Listen to this bad bad reggae (x2)

Un Doute Qui Plane

J'sais même pas pourquoi on parle de ça J'me demande à quoi servent tous leurs débats Une chose est sûre, ils ont vendu leurs âmes A qui ? Y' a comme un doute qui plane

Ouh….c’ est, un doute qui plane, un doute qui plane

On dit seulement que c'est le propre de l'homme Sans dire vraiment qu' y a un truc qui déconne De gauche à droite l'horizon est bouché C'que tu convoite à un prix à payer

Ouh….c’ est, un doute qui plane, un doute qui plane

C'est les patrons de la grande fourmillière Qui regardent s'activer la classe ouvrière Mais n'attends pas qu'ils se mettent à ta place La misère ne s'voit pas de la fenêtre des palaces

Ouh….c’ est, un doute qui plane, un doute qui plane

Tu veux taffer vas faire vigile à Shopi J'leur ai dit non mais vous me prenez pour qui ? Mais dans la crise on essaye de rester digne Moi, j'ai appris à lire entre les lignes

Ouh….c’ est, un doute qui plane, un doute qui plane

Laisses Moi Rêver

Hé! Hé! Laisses moi rêver Même si l'histoire tient du passé Ja-mais je n'oublierai Le jour où ma vie s'est brisée Hé! Hé! Laisses moi rêver Tous les jours je fais des progrès J'es-saye de m'adapter Dans le pays où je suis né

« laisse moi rêver…..laisse moi rêver…. »

Ho! Ho! Je me sent chaud La nuit j'me prend pour un héros Traversant la ville au galop Je sème la terreur et le chaos Ho! Ho! J'bois au goulot J'm'en fout qu'on m'prenne pour un poivrot Et des tatouages sur ma peau Tel Rico ou Happykolo….

Parles ! Parles ! Des hooligans En France on a nos propres ânes Et pas besoin des skins de West Ham Nos dirigeants suffisent au drame Non ! Non ! Portes pas le deuil J'suis pas mort, J'suis dans un fauteuil Mais les samedis je me dis Qu'est ce que je foutais à Furiani

Emeute

Alerte à la révolte les keufs ont fait parler les colts Appel à la vengeance tout le monde va tenter sa chance De pouvoir savater un gros moustachu On va sentir le keuf cramé voilà les tondus

Emeute ! Ce soir c'est la guerre ! Emeute ! Rendez vous en enfer ! (x2)

Pas cinq minutes après qu'un meneur ait jeté la première pierre Qu'on sentait déjà la bonne odeur des bombes incendiaires A coup de barre de fer on a forcé le premier barrage Les vitrines éclatèrent c'est les règles du pillage

Emeute ! Ce soir c'est la guerre ! Emeute ! Rendez vous en enfer ! (x2)

J'aime bien m'fighter avec la police Avec les gardes mobiles, les CRS dans les manifs J'tape les kicks one, Lonsdale, un Perry, Lewis et ça roule C'est scrédi seul les yeux avertis te repèrent dans la foule

Emeute ! Ce soir c'est la guerre ! Emeute ! Rendez vous en enfer ! (x2)

Emeute! …(x4)

Working Class Heroes

Dès le matin mater le chien, la gueule en deux, je sort du pieu on m'avait dit tout petit même les bons a riens faut qui gagne leur pain mais une bonne bierre en plein air, au boulot on est pas des robots Ont est des Working Class Héroes!

Working Class Héroes RIGHT NOW! Working Class Héroes Working Class Héroes RIGHT NOW!

Tout se casse au boldozer C'est sympas mais jai mieu a faire Ton entreprise elle me les brise Ta société j'en n'ai rien a carrer J'ai fait une tete de con a mon patron Un peut de tappage et retour au chomage On est des Working Class Héroes

Working Class Héroes RIGHT NOW! Working Class Héroes Working Class Héroes RIGHT NOW! (x4) Working Class Héroes Oi! Oi! Oi! Working Class Héroes RIGHT NOW!

Un Rôle à Jouer

Tous les keupons et les skins de banlieue Se rencardent dans les rades de panames Ca cartonne dans les coins ça contrôle dans les trains Mais tout ça tout ça pour rien

Ici je suis tout seul, et y a rien pour ma gueule Et sans aucun regret je préfère me tirer Ailleurs j'ai un rôle à jouer

oh oh oh…

Ca rencontre des gonzesses, ça boit de la guiness Mais quand la nuit tombe, tout le monde se laisse Et on sent les faiblesses, on voit la détresse Toujours les mêmes qui donnent, et les autres qui encaissent

Ici je suis tout seul, et y a rien pour ma gueule Et sans aucun regret je préfère me tirer Ailleurs j'ai un rôle à jouer

…oh oh oh….

A putain de semaine, enfin le week-end Fini la chaîne, allez on frappe la dégaine Et l'alcool dans les veines, sur les bords de Seine Pour les plans Aggro 8°6, y'a pas de problème

Ici je suis tout seul, et y a rien pour ma gueule Et sans aucun regret je préfère me tirer Ailleurs j'ai un rôle à jouer …oh oh oh…

On parle de toi dans le journal, comme un animal Ah, mais quel scandale, les jeunes n'ont plus de morale Mais pourquoi t'es comme ça, mais putain rappelles toi Moi j'étais à quatres pattes à poil au commissariat

Ici je suis tout seul, et y a rien pour ma gueule Et sans aucun regret je préfère me tirer Ailleurs j'ai un rôle à jouer …oh oh oh…

Numero Uno

J'suis pas venu ici depuis longtemps Mon pote y habitait quand j'étais enfant Les soirées dans l'usine, le crève coeur des grands Mais toi qu'est-ce que tu feras quand t'auras 25 ans On a pris le train un soir pour ne jamais revenir Et ranger cette histoire au rayon des souvenirs Même madame Irma n'aurait pas pu prédire Ce que nous réservait ce putain d'avenir

tirer le bon numéro et pour une fois pouvoir sortir du lot J'ai donné au niveau zéro, moi aussi je veux pouvoir pécho ma part du gâteau

Epoque premières docs, steady rock et rocker Tu te moques, on smoke, on tise et déjà les premières erreurs La tristesse des blocs me traverse le coeur Mais de quelle jeunesse ils parlaient d'avenir prometteur Des teufs au tang minot, aux gangs armés de couteaux Les rempas deviennent oufs, les temps ont tellement géchan Conflit inter téci du Nord au Sud de Paris Saturday fighters, pour des dollars au Sacré coeur

J' tripe pas sur les manières luxe/confort des cheuris Tu veux tisor baby, c'est zapi à miami Couples et bandes flashent, se fâchent et se clashent Ça se lie ,se délie ,dans des délits ou au lit Marre des plans de bâtard des tocards du samedi soir Laisse-moi quiffer ma meuf pour la casse va voir les keufs Et puis merde après tout si on passe pour des relous Une dernière pour la route et qu'ils aillent tous se faire foutre Bande rouge ou banglassi, selon la méthode de sasi Inna kingston or inna india L'état s'enlise dans son bizz se divise dans la crise Se ridiculise par les erreurs commises J'ai tout misé sur toi, pourtant j'y croyais cette fois J' m'étais dis qu'pourquoi pas, ce serait peut être possible pour moi Mais un pas plus un pas m'éloigne du son de ta voix Par choix ou par dépit ce sont les aléas de la vie

Marseille

J'aimais aller à Marseille, pour me retrouver dans ses bras Pour y aller quelle merveille, mais pour la quitter c'est dur crois-moi La canebière en scooter, et le prado sentir enfin l' soleil sur ma peau Au cours ju tiser jusqu'à qu'on ne se rappelle plus Qu'aux Baumettes certains ferment les yeux et l' temps s'arrête

J'aimais traîner dans Marseille, j' faisais le voyage que pour toi J'étais blasé des conseils, y a des erreurs qu'on ne refait pas Georges Radio Dub émetteur, Laurent Boss Sound récepteur Soirée Roi du monde au vieux port, demandes aux quartiers Nord ils s'en rappellent encore

Stephi-steph en équateur du 5 continents au compteur Mettre un cierge à la bonne mère, à la mémoire d' ma grand-mère

Only One Night Man

Only one night man, he's just a man full of woman, I say He's a man, always burn inna dance hall He's a man, he leaves for pussys that's all He's a man, he rides like an animal He's a man, all the town female He's a man, late on the river seine He's a man, his games go insane

Only one night man, he's not just another man Only one night man, come from Belleville town

Menil Express

J' prends l'express de Menil via 140 Down Hill J'ai des réflexes de ville, Laurought à le Rocker style Mama in Dub et sa basse qui file Pas comme ce bus qui freine, ralentis ou reste immobile Des Lilas la liste est longue sur la piste y a du monde Y a du dread y a du bald, le 8°6 a les red eyes J'aurais ma CB easy girly et VROOM dans la city A strict authority moi j'ai mon rude boy remedy

Skinhead or natty dread, dans le Menil Express

C'est ainsi pour I & I, moi j' pécho mes tiges à Noailles Paper king smoking pour le beuh la reine du ring C'est pas pour zéco à dieu si j'éclate la sense des tours C'est sodium inna house 2.2 la voilà qui nétour Tour a tour right sur ce rail musical Opérateur Arsène son reggae original Oublie les malaises, les heures noires, les revers de ta vie Reprends espoir courage, tes repères p'tit à petit

Skinhead or natty dread, dans le Menil Express

paroles/86crew.txt · Last modified: 2014/04/30 15:51 (external edit)